SALAMA ASSURANCES ALGERIE

 

" La solidarité est le principe de l’offre Takaful "

Monsieur Abdelhakim Hadjou, Directeur Général de SALAMA ASSURANCES ALGERIE, nous éclaire sur les spécificités de l’assurance islamique.

Interview de Monsieur le Directeur Général au magazine Dziri

Dziri : quels sont ces produits Takaful que Salama Assurances a lancé sur le marché ?
 
Abdelhakim Hadjou : Avant de parler de ces nouveaux produits, permettez-moi de rappeler brièvement aux lecteurs le principe du Takaful. Le Takaful n’est pas seulement un concept. mais aussi de tout un modèle de gestion qui répond aux préceptes de la chari`a, où l`opérateur qui est la Compagnie d’assurances propose à la clientèle des couvertures de protection des personnes, du patrimoine et des responsabilités sous forme de nouvelles formules Takaful – alternative à l’assurance conventionnelle fondée sur le principe de la solidarité entre les membres de la mutualité formée par l’ensemble des participants. Effectivement Salama est la première et la seule compagnie qui a lancé ces produits sur le marché en Algérie. Ces produits Takaful proposent deux catégories de couvertures : « General Takaful » qui porte sur la protection du Patrimoine et sur les responsabilités des Particuliers et entreprises ; et « Family Takaful›› qui propose des couvertures aux familles en cas d`accident, d’invalidité, de maladie, de décès, de solutions d`épargne et autres... par formule individuelle ou groupe. Pour la première la première catégorie, Salama Assurances Algérie a lancé ces Produits depuis sa création en 2000. Toute une panoplie de couvertures est proposée à la clientèle. Je cite : couverture des risques inhérents à l’automobile, à l’habitat, aux activités des professions libérales, aux transports, à l’engineering et aux risques techniques, aux responsabilités civiles et autres destinées aux particuliers, aux PME/ PMI et aux professions libérales. Pour ce qui est de la deuxième catégorie, Salam a conçu des produits qui répondent parfaitement aux besoins de couvertures des familles sous forme de solutions offrant aux clients la possibilité de constituer une épargne pour la retraite, la protection de leur famille en cas de décès ou d’accident, de maladie ou d`invalidité, par l’attribution aux bénéficiaires d’un capital d`avance ou de prestations. Ces formules permettent aussi d`ouvrir droit a un capital en cas de maladie grave, ce qui est souvent exclu de la Garantie par les assurances classiques. 
 
La loi de juin 2006 est entrée en vigueur au mois de juin 2011. Salama Assurances compte-elle filialiser l’assurance de personnes, conformément aux exigences de cette loi ?
 

Avant la rentrée en vigueur de la loi sur la séparation des activités assurances dommage et vie, ces produits ont connu un écho très favorable de la part de la clientèle. Depuis juin 2006, et conformément à la réglementation, notre société s’est engagée dans un processus de création d’une filiale d`assurance vie. De ce fait, nous avons suspendu la vente de ces formules en attendant la création officielle de notre filiale spécialisée. Il y a lieu de signaler que Salama Assurances a finalisé le montage d`une gamme complète de garanties et de produits pour l’assurance de personnes, en adéquation avec les besoins du consommateur algérien en termes de couverture et de tarif. Nous disposons, aujourd’hui, de toute une gamme de produits prête à être distribuée.

Pour assurer une meilleure commercialisation et garantir une meilleure prestation à la clientèle,

Salama Assurances Algérie a mis en place un système d`information dédié au modèle de gestion Takaful conforme aux préceptes de la chari`a et avec un réseau de distribution diversifié, pour se rapprocher au mieux de sa clientèle.

 

Le Takaful est-il régi par la même réglementation que le contrat d’assurance vie conventionnel ?

Oui. Pour le moment, il y a un seul cadre réglementaire qui régit le secteur des assurances, à savoir les deux formules confondues. Il faut préciser que ce système de solidarité est un mécanisme de couverture dit « Takaful››, qui permet de concilier les principes de l`assurance avec ceux du Coran. En théorie, le Takaful est considéré comme une assurance coopérative. Selon ce modèle, pour qu’un contrat d`assurance soit acceptable du point de vue de la chari’a, il doit satisfaire au moins les cinq critères suivants : Il doit être convertible en donation : les donations sont jugées acceptables par la plupart des écoles islamiques, Il doit se fonder sur le principe islamique de la coopération. Il ne doit comporter aucun élément assimilable à l’usure (l’intérêt). Le surplus éventuel doit être distribué aux assurés (en cas de résultats négatifs. la compagnie se réserve le droit de demander à ces derniers d’effectuer un paiement additionnel, afin d`équilibrer les comptes). Le principe de la donation, quant à lui, représente une démarche nouvelle par rapport à l`assurance traditionnelle. Il est plutôt assimilable à l’assurance mutuelle. La transparence dans les opérations avec une séparation claire entre le fonds des actionnaires et celui des participants « adhérents », d`où un système.

 

 Qu’est-ce qui distingue cette formule de l’assurance conventionnelle ?

C`est évidemment les cinq principes cités plus haut. Mais en fait, ce qui fait la différence entre les produits Takaful et les produits classiques, c`est l`éventuel surplus qui doit être distribué aux assurés (en cas de résultats positifs), et aussi la séparation claire et nette des fonds des actionnaires du fonds des participants. De plus. Les activités qui couvrent une compagnie Takaful doivent être aussi licites, ainsi que l’investissement des fonds devant éviter le « RIBA » (taux d’intérêt). Enfin, une compagnie Takaful doit Impérativement disposer d`un organe de contrôle charïa (Sharia Board).

 

Comment évaluez-vous la réussite de cette offre ? Avez-vous constaté un engouement de la part du consommateur ’ ?

Il faut d`abord savoir que ces formules d’assurance conformes à la chari’a dite Takaful ont connu un franc succès à travers le monde, notamment dans les marchés où la réglementation prévoit un cadre juridique approprié pour le Takaful. En Algérie, le marché est régi par une seule réglementation (assurance conventionnelle), à laquelle toutes les compagnies doivent se conformer. En l`absence d`un cadre réglementaire spécifique au Takaful, la seule référence à tenir en compte, pour mesure l`impact sur la clientèle des nouvelles formules Takaful lancées par Salama, est l`évolution des activités de Salama. En effet, au moment où le marché n’a évolué que de 7% en 2011 par rapport à 2010, notre chiffre d’affaires a évolué de 11%.